PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Bien être

Bonjour l'hiver, adieu mouchoirs !

actus-image-Bonjour l'hiver, adieu mouchoirs !

Le nez rouge, disgracieux et douloureux, la toux qui empêche de dormir, les éternuements au volant, la fièvre, ses frissons et ses brumes... que faire ?

Ce qu'il faut comprendre Pourquoi sommes-nous malades l'hiver ? Pour simplifier, disons que l'air froid agresse nos muqueuses respiratoires et les fragilise, préparant le terrain pour les virus et bactéries. Le rhume est une infection virale banale, se développant au sein des muqueuses du nez et de la gorge (on parle de rhino-pharyngite). Les rhinovirus frappent toute l'année, avec un pic d'activité en automne. Les manifestations classiques (éternuements, larmoiements, écoulements...) sont des réactions de type inflammatoire et allergique. Cette inflammation peut par la suite entraîner une surinfection bactérienne. Petit rappel a l'intention des candidats-medecins : les antibiotiques sont sans aucun effet sur les virus ! Ils ne sont efficaces que sur les bactéries. Il n'y a pas si longtemps, les médecins prescrivaient des antibiotiques à tous les enfants présentant une gorge un peu rouge dans les suites d'un rhume, pour "couvrir" le risque d'infections à bactéries, et notamment de bronchites. En fait, ils ont surtout aidé des souches résistantes à ces médicaments, qui existent d'habitude en petit nombre mais ne peuvent se développer sur un terrain déjà occupé par des germes sensibles, à se répandre plus facilement dans une écologie bactérienne chamboulée. Il est préférable de cibler les germes les plus probables si une infection de la gorge ou des oreilles se déclare, au moyen d'un antibiotique adapté. La grippe est une infection virale potentiellement mortelle chez les sujets âgés ou fragilisés : patients avec insuffisance respiratoire (asthme, bronchite chronique, silicose...), ou à l'immunité diminuée par une maladie ou des médicaments, comme certains corticoïdes ou les produits anti-rejets des greffes. Les antibiotiques sont inefficaces. Par contre, nous disposons d'un vaccin, recomposé chaque année pour tenir compte des souches épidémiques (ces virus se ressemblent, mais leur forme peut être différente au point de nécessiter des vaccins spécifiques) et de leurs mutations. Les microbiologistes de l'OMS (organisation mondiale de la santé) des Centers for Diseases Control américains, les pistent partout dans le monde et même chez les oiseaux migrateurs, les volailles, ou les porcs... Par sécurité, on mêle dans les vaccins les souches les plus probablement circulantes pour obtenir une protection plus large. La grippe dite "espagnole" a fait entre 1918 et 1920 plus de morts que la première guerre mondiale... alors ne négligeons pas les campagnes de vaccination organisées dans les entreprises, gratuites pour les salariés. Le vaccin est également gratuit en France pour les personnes de plus 70 ans. L'angine est une infection de la gorge (une pharyngite), dont la muqueuse arbore une jolie couleur écarlate, et qui peut faire gonfler les amygdales comme quelques ganglions, sur un fond de fièvre et de douleur. Ces signes ne permettent pas de distinguer une infection virale, qui cède toute seule en quelques jours, d'une infection beaucoup plus sérieuse par un streptocoque du groupe A, dit béta-hémolytique. Ce germe-là, quand on le néglige, peut entraîner de sérieux problèmes, depuis l'éruption (scarlatine) jusqu'à la destruction des valvules cardiaques. On estime le risque d'infection par streptocoque du groupe A à 20% environ, et celui de complication grave autour de 1% de toutes les pharyngites. Sur ces arguments, les Français comme la plupart des Européens préfèrent donner des dérivés de pénicilline systématiquement, tandis que les Canadiens et les Américains préfèrent pratiquer des tests en laboratoire : les antibiotiques sont mieux ciblés, et en plus c'est moins cher... Ce qu'il faut faire Il faut se vacciner contre la grippe quand on en a l'occasion, cela ralentit la circulation du virus. et c'est une précaution efficace chez toutes les personnes fragiles. Laisser une angine évoluer (gorge rouge, fièvre , douleur à la déglutition des aliments et des boissons) plus de quelques jours sans consulter un médecin n'est pas très sage. Mais ne le forcez pas à prescrire des antibiotiques, à vos chers petits ou à vous-même, s'il estime que les signes cliniques sont en faveur d'une origine virale ! Il est raisonnable et efficace de restreindre leur utilisation pour éviter de favoriser les mutants super-résistants. Article réalisé par Ekko

Cet article est associé aux thèmes : Bien être, ...
Cet article est associé aux thèmes : Grossesse, Retraite, Bien être, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 16.11.2018Cajolia 4
106.68 euros
alexandra, 94160
#