PARTAGEZ CETTE PAGE
Thèmes de l'actualité
Protégez-vous

Famille

L'obésité des enfants

actus-image-L'obésité des enfants

Rencontre avec Dominique-Adèle Cassuto, nutritionniste à l’Hôtel-Dieu de Paris.

Comment les nutritionnistes peuvent aider les jeunes à changer leurs habitudes alimentaires actuelles (grignotage, restauration rapide, sucreries...) ? Dans le cadre d’une prise en charge médicale, les nutritionnistes demandent en général à l’enfant de remplir un carnet alimentaire. Ce carnet doit permettre de voir ce que mange l’enfant, mais aussi comment il mange, où il mange, s’il mange par faim, par ennui ou par gourmandise, etc. Une liste des aliments préférés, détestés et "neutres" sera aussi demandée à l’enfant. Il est important de négocier avec lui les aliments qu’il désire garder une fois par jour (chocolat, sodas), une fois par semaine (pizza, frites), une fois par quinzaine (un repas au fast-food), etc. Ces aliments devront alors être pris en une quantité limitée décidée avec l’enfant et intégrée dans l’alimentation avec un système d’équivalences. Quels conseils peut-on donner aux parents pour éviter la surcharge pondérale de leurs enfants ? La courbe de taille d’un enfant est le meilleur indicateur de son état nutritionnel. Un enfant entre trois et dix ans qui grandit sans prendre beaucoup de poids est un enfant qui va très bien. A contrario, un enfant qui grandit et en prenant en même temps beaucoup de poids est un enfant qui risque de devenir obèse. Il existe des courbes de référence qui permettent de dépister de façon plus fine un enfant en surpoids. Ces courbes font référence à l’indice de masse corporel (poids/taille). C’est au médecin de surveiller son évolution et de conseiller les parents si une surcharge apparaît. Les besoins nutritionnels évoluent avec l’âge. Quelles sont les principales notions à retenir pour proposer aux enfants des repas équilibrés ? De quatre à huit ans, l’enfant peut consommer les mêmes aliments qu’un adulte mais pas les mêmes quantités. C’est aussi à cet âge qu’il faut apprendre à ne pas grignoter entre les repas. L’alternance entre repas et période de satiété est essentielle pour la régulation nutritionnelle. C’est en effet au cours de cette période que peut s’établir l’apprentissage de ses capacités à ajuster sa consommation à partir des signaux internes de faim et de satiété. Il faut aussi éviter de manger devant la télé, car en face du petit écran on ne mesure pas ce que l’on mange, et inciter l’enfant à bouger en réglementant le nombre d’heures passées devant la télé et les jeux vidéo. De huit à douze ans, il faut suivre toujours la même ligne de conduite que pour les plus petits, mais en ajustant les quantités aux besoins grandissants du préadolescent. Mais à cet âge les différences interindividuelles sont parfois grandes. Il faut savoir expliquer à une petite fille de huit ans qu’elle ne peut pas manger autant que son frère de treize ans. Les garçons auront toujours tendance à développer du muscle avec l’âge alors que la jeune fille acquiert naturellement de la masse grasse. Entretien réalisé par Sandrine Damie.

Cet article est associé aux thèmes : Famille, ...
Cet article est associé aux thèmes : Grossesse, Retraite, Bien être, ...
icone-actualites
Nos précédentes actualités : Protégez-vous
Retraite, ...
Bien vivre sa ménopause

Pas de panique, ce n'est pas parce que votre système hormonal évolue que vous devenez une autre femme.

> lire la suite

La cystite, un mal très féminin

Une femme sur deux souffre de cette infection urinaire au moins une fois dans sa vie. Une bonne hygiène et une consultation médicale précoce peuvent éviter des soucis

> lire la suite

Consommation, les délais de réflexion

Arnaque, vendeur trop convaincant, contrat signé trop vite, regrets ... Vraiment vous n'auriez pas dû ! Pas de panique ! La loi vous protège et vous permet de vous rétracter.

> lire la suite

icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-actualites
Nos précédents articles de presse : Protégez-vous
Mutuelle santé
MUTUELLE AU FEMININ (ASSISTANTE PLUS)

Depuis 1996, La Compagnie des Femmes propose des produits et services adaptés aux besoins spécifiques des femmes.

> lire la suite

Mutuelle santé
PENSEZ AUX MUTUELLES POUR FEMMES (ELLE)

Côté santé, nous dépensons 20% de plus que les hommes. La Compagnie des Femmes propose une assurance complémentaire "ciblée". Décryptage.

> lire la suite

Mutuelle santé
PREMIER GRAND PRIX TRIBULIS (L'ARGUS DE l'ASSURANCE)

LA PREMIERE EDITION DU GRAND PRIX TRIBULIS A PRIME 7 PRODUITS ET ACTION MARKETING EXEMPLAIRES EN ASSURANCE DE PERSONNES.

> lire la suite

 
icone-actualites
Retrouvez toutes nos actualités
 
icone-devis-express
Devis Express
GRATUIT, sans engagement
Mlle Mme M.



j'accepte de recevoir des offres de La Compagnie des Femmes
#
Dernier devis
Le 14.12.2018Cajolia 4
124.45 euros
GERALDINE, 44120
#